Le PDM fait peau neuve

Un certain nombre de Tunisiens se demandaient où était donc passée l’opposition au cours du dernier mois. Depuis l’élection du 23 octobre et le partage médiatique du gâteau des pouvoirs régaliens, on pouvait se demander si cette opposition était réellement en train de se constituer pour faire figure d’alternance crédible à un pouvoir élu qui est pour le moment loin de faire honneur au droit constitutionnel et à l’ordre de priorité du peuple tunisien.

Une bribe de réponse avait été avancée avec la constitution au sein de l’Assemblée Nationale Constituante d’un groupe parlementaire d’opposition regroupant le PDP, le PDM, Afek Tounes, le PLM et quelques indépendants. Peu audible car faiblement représenté en nombre de sièges, ce groupe parlementaire a néanmoins fait son possible pour exister au sein de cette dernière. La nouvelle annoncée ce jour pourrait donner encore un peu plus de poids politique à ce premier regroupement puisque le Pôle Démocratique Moderniste – El Kotb a publié un communiqué de presse suite à sa Conférence Nationale qui s’est tenue les 3 et 4 décembre 2011 où il annonce sa volonté de fondre l’ensemble de ses composantes « dans une démarche d’édification d’un grand parti démocrate ». Voici ci-dessous l’ensemble du communiqué :

Le Pôle estime que la situation du pays nécessite une solution nationale qui garantisse l’équilibre politique nécessaire à l’accomplissement de la transition démocratique et à la consécration des objectifs de la révolution en termes de dignité, liberté et justice. Ainsi, l’unification des forces démocratiques et progressistes est essentielle afin de relever les défis politiques qui nous attendent dans le futur.
C’est dans ce cadre que le Pôle annonce les décisions suivantes :
1- Le Pôle passe du statut de coalition politique à celui d’un front politique ouvert. Les dispositions réglementaires nécessaires à cet effet seront prises conformément à l’article 15 de loi relative aux partis politiques en date du 30/09/2011
2- Une restructuration sur les plans régional et national en adéquation avec la phase transitoire ainsi que la mise à disposition des moyens humains et matériels nécessaires au bon fonctionnement de ces nouvelles structures.
3- L’accueil des demandeurs d’adhésion au Pôle et leur encadrement à travers une orientation directe vers le travail sur le terrain localement et régionalement
4- La mise en action d’une commission d’experts chargée d’apporter un soutien aux élus du Pôle à l’assemblée constituante.
5- Le Pôle s’inscrit dans une démarche d’édification d’un Parti Démocrate uni qui rassemble les différentes sensibilités démocrates et progressistes .Il a été décidé à cet effet, de créer une commission chargée de contacter les différents partis et protagonistes démocrates et progressistes afin d’établir une feuille de route qui trace les étapes nécessaires à l’accomplissement de cette vision stratégique.
Le Pôle exprime également son soutien de principe à toutes les luttes populaires ainsi que son implication sur le terrain au service du travail, de la justice sociale et du développement régional effectif

Cette volonté de réorganisation politique dans l’intérêt des Tunisiens avait déjà été perçue dans l’un des partis politique du PDM puisque la conférence nationale du Parti Républicain, qui s’est tenue le dimanche 27 novembre 2011 avait annoncé une restructuration de son bureau politique pour mettre en place un nouvel élan et une nouvelle dynamique permettant de répondre au mieux à la réorganisation des forces politiques d’opposition. Il reste maintenant à savoir pour être sûre de la réussite de ce projet qu’un renouvellement politique aura bien lieu dans l’ensemble des partis politiques qui constituent le PDM ou qui se positionnent dans l’opposition. Car un parti comme Ettajdid ne semblait pas favorable à une fusion et au renoncement de son appellation historique il y a encore quelques jours de cela à peine.

En espérant que les cadres des partis historiques comprennent enfin leur décalage par rapport à la réalité tunisienne et assument leur échec de la dernière campagne électorale en laissant la place à une nouvelle classe politique, à des têtes neuves non assimilées à l’ère du Président déchu, pouvant incarner l’avenir du pays et non un passé sans cesse rappelé par des figures d’oppositions. Il ne manque pas d’histoire à la Tunisie, elle a déjà un glorieux passé, il ne lui manque qu’un avenir conduit par des personnes incarnant une nouvelle espérance.

A propos observatoirepolitiquetunisien

L'Observatoire Politique Tunisien est une initiative individuelle privée, non affiliée à un parti, qui a pour objectif de sensibiliser les Tunisiens à la politique. Par des présentations, des analyses et des commentaires de l'actualité politique du pays, nous tenterons de fournir aux lecteurs quelques clés pour analyser et comprendre la communication politique des différentes composantes du paysage politique tunisien.
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le PDM fait peau neuve

  1. MIRO dit :

    Bonne nouvelle,il était temps de constituer un front ou un parti de masse qui puisse défendre les intérêts de la majorité poupulaire,c’est le seul grand service que peuvent rendre les démocrates au Peuple.
    Le défi, préparer les écheances à venir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s