Bosala.org, nouvel outil d’aide au vote

Dernier né des outils d’aide pour les futurs électeurs de l’assemblée constituante en octobre prochain, et sans doute le plus complet de tous, bosala.org. La ‘’Boussole électorale’’ en français ou ‘’Bawsalat Annakheb’’ en arabe, est un site conçu par l’Université d’Amsterdam et Radio Hollande International, avec le soutien de France24, Nessma, Mosaïque FM, Jawhara FM, Radio Kalima et Kapitalis.

Cette nouvelle plateforme comparative entre les différentes idéologies des partis politiques tunisiens se propose de vous situer par rapport à eux sur un graphique ayant pour abscisse et ordonnée, votre idéologie économique et votre propension au progrès (conservateur/progressiste). Pour cela à l’image des autres logiciels comparateurs disponibles sur internet (ikhtiartounes, tunivote) il vous suffit de répondre à une série de 30 questions. Une fois votre positionnement dans le graphique défini, il vous est possible de modifier votre positionnement selon l’importance que vous accordez à différentes questions (économie, politique étrangère, réformes de l’état, santé, environnement, etc.) et de connaître les réponses des différents partis à ces mêmes questions.

Autre outil intéressant, la possibilité schématique de voir le positionnement des différents partis par rapport à une thématique ou une question en particulier. Vous pouvez vous rendre compte de manière ludique, en un clin d’œil, de qui vos idées sont les plus proches.

Des sondages devraient normalement déboucher de l’utilisation de ce logiciel, compte tenu des informations demandées avant de répondre au questionnaire (genre, année de naissance, niveau d’éducation, gouvernorat d’appartenance, religion). Il s’agit en effet d’informations recueillies dans le but de réaliser un échantillonnage. Vous pouvez d’ailleurs si vous le souhaitez, répondre à un certain nombre de questions supplémentaires sur l’importance que vous accordez à différents médias, votre confiance dans le processus électoral ou vos affinités avec différents hommes politiques ou différents partis.

La principale critique qui puisse être faite à cet outil est sa non-exhaustivité puisque seulement une quinzaine de partis ont été intégrés à l’application et que les listes indépendantes ne sont pas prises en compte…

Si vous le souhaitez une vidéo de présentation du logiciel existe et pour le reste, il vous suffit d’affiner vos convictions en l’essayant.

Pour ceux que ça intéresserait, voici ci-dessous la liste des concepteurs du projet:    Équipe de réalisation : Safa Ben Saâd : Enseignante chercheuse en droit public à l’Université de Toulouse, France, Khaled Mejri : Doctorant et Assistant en Droit public à l’Université de Carthage, Prof. Kaouthar Debbeche : Maitre Assistante en Droit public à l’Université de Carthage, Prof. Mouldi Lahmer : Professeur en Sciences politiques à l’Université de Tunis, Dr. Khadija Katja Wöhler-Khalfallah : Auteur et chercheuse en sciences politiques et sciences islamiques, Nidhal Mekki : Doctorant en Droit public à l’Université de Carthage, Aymen Niati : Etudiant en 3ème cycle en Droit des affaires à l’Université Ibn Khaldoun, Mohamed Mejri : Etudiant en 3ème cycle en Langue française à l’Université 9 Avril, Amina Zayeni : Maitrisard en Sciences juridiques à l’Université de Carthage, Saber Louhichi : Etudiant en 3ème cycle en Droit public et financier l’Université de Carthage, André Krouwel – Consultant, Monaa Quartey – Chef de projet, Hanane Abouellotfi – Responsable éditorial, Sofiene Marzouki – Assistant chef de projet, Matthew Wall – Documentaliste, Alexander Hammelburg – Documentaliste, Thomas Vitiello – Documentaliste ; Réalisation technique: Martijn Dragt , Korstiaan de Ridder , Tom Knippenberg , Michiel Verhoef , Pieter Beekman , Jermaine Lievendag, Albert Koevoet, Rik Rensen, Ardi Bouwers, Katinka Moonen, Rene Roodheuvel, Lamia Makaddam, Nicolien den Boer, Mohammed Abdulrahman, Martijn Donkersloot, Enrique Lopez

A propos observatoirepolitiquetunisien

L'Observatoire Politique Tunisien est une initiative individuelle privée, non affiliée à un parti, qui a pour objectif de sensibiliser les Tunisiens à la politique. Par des présentations, des analyses et des commentaires de l'actualité politique du pays, nous tenterons de fournir aux lecteurs quelques clés pour analyser et comprendre la communication politique des différentes composantes du paysage politique tunisien.
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Bosala.org, nouvel outil d’aide au vote

  1. Ping : Le degré de progressisme des partis politiques | Observatoire Politique Tunisien

  2. Tunelec dit :

    Le site ne pas concu par M. Salah Haj Mansour.

  3. Nous venons de modifier l’article en conséquence.
    Merci

  4. Ping : Le degré de progressisme des partis politiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s